Mercredi, 24 Octobre 2018
Le Fresche-Theater a repris du service
Écrit par Administrator   
Lundi, 07 Janvier 2013 00:00

P1134178"Ca y est ! La première est passée". C'est un paradoxe dans le monde du théâtre mais la "première" est tant attendu que redoutée. Une fois encore l'examen de passage semble avoir été réussi aux dires des premiers spectateurs de la saison.

C'est la quinzième fois qu'on vit une première et pourtant, la petite voix interne qui nous guide à l'intérieur de nous est toujours là à nous dire "pourvu que ça va bien se passer". "On ne sait jamais comment le public accueillera la nouvelle pièce. Notre vision des choses est faussée dans la mesure ou le texte est répété depuis trois mois et que beaucoup de quiproquos ne nous font plus rire" commente l'un des acteurs enthousiaste après une première réussie.

Le moins qu'on puisse dire c'est que les acteurs sont surprenants tant ils parviennent à s'approprier leur rôle. Le premier public semble conquis puisque certains spectateurs nous on confié ne jamais avoir autant rit depuis qu'ils viennent. Lorsqu'on sait toutes les larmes de rires qui ont déjà coulées à l'Espace Vitrac Saint Vincent ... L'autre bonne nouvelle est la qualité du son. Jamais la troupe n'aura été sonorisée de cette façon. "Nous avons voulu tout mettre en oeuvre pour mettre fin une fois pour toutes aux récurents problème de son" confie Fabien Rohrbacher.

Les jeunes ont aussi fait un démarrage digne de leurs ainés avec une nouvelle fois un texte de Karl Valentin. 

Cette première journée aura également été placé sous le signe de la générosité puisque la tradition veut que la première recette soit reversée à une oeuvre de charité. Cette année la troupe a décidé de soutenir la très médiatique action d'Emmaus. C'est ainsi que le président à remis un chèque de 1437,40 EUR à l'Abbé Ferstler, le responsable de la section de Forbach.