Mardi, 25 Septembre 2018
A vos marques, prêt ? ...
Écrit par FR   
Mercredi, 16 Octobre 2013 00:00

IMG 2239Les membres du Fresche-Theater ont pour habitude de se retrouver en Assemblée Générale pour lancer leur saison. C'est chose faite et l'AGO a eu lieu samedi dernier à l'Espace Vitrac Saint Vincent, lieu de théâtre par excellence.

C'est devant une Assemblée relativement clairsemée que le nouveau président, Bruno Rohrbacher a ouvert sa première Assemblée Générale, son prédécesseur ayant pris du recul pour des raisons professionnelles. Ces quelques absents n'ont pas empêché le président de réussir son entrée et tous les sujets inscrits à l'ordre du jour ont ainsi pu être validés.

La pièce proposée par le comité de lecture a été présenté et le planning des dates dévoilé. La saison démarrera le dimanche 5 janvier et se terminera le dimanche 2 mars après 11 représentations dont l'une aura lieu un vendredi soir (28 février).

La pièce retenue par le comité est un texte de Bernard Weinhard qui s'intitule "No de Hochzitt kumt e onneri Zitt". La troupe de jeunes repartira elle aussi avec 3 nouvelles recrues toutes issues du village. Cette année encore, c'est un texte de l'excellent Karl Valentin qui a eu les faveurs des organisateurs.

La saison démarrera traditionnellement par une oeuvre caritative. Cette saison la troupe au grand coeur aidera au financement d'un puit d'eau potable au Burkina Fasso, 3ème au classement des pays les plus pauvres au monde. La décision de soutenir cette action n'est pas un hasard puisque la troupe entretien d'excellentes relations avec le père Alfred, curé du village, lui même originaire du Burkina et qui avait accepté il y a quelques saisons d'incarner le "pachdor" dans 2 de nos pièces alors qu'il venait d'arriver quelques mois plus tôt seulement. Il fallait lui faire ce geste sachant qu'il ne restera pas éternellement en France.

Cette action est aussi celle de la famille Huver qui se démène sans compter pour récolter les fonds devant servir à la construction de ce puit. Cette famille Huver dont nous regrettons Chantal, une fille du village pour qui nous avions beaucoup d'affection.

Ce sont autant de raisons pour faire de cette première représentation une réussite. Une nouvelle fois l'intégralité des fonds sera reversée. 

A bientôt