Lundi, 18 Décembre 2017
Départ du père Alfred
Écrit par FR   
Samedi, 20 Septembre 2014 00:00

 

depart alfredDimancher dernier, les habitants de Siersthal, Lambach et Reyersviller ont dit "Au revoir" à leur curé. Alfred ne sera finalement resté que quatre ans dans la vallée.

Certains diront "que vient faire un article sur le départ d'un curé sur un site internet d'une troupe de théâtre". Ce serait oublier que celui qui avait accepté après 3 mois seulement de présence dans la vallée d'incarner son propre rôle dans une vidéo insérée dans une pièce de théâtre, alors qu'il ne connaissait personne !

Le "Bitcherländer" comme il aime se qualifier, cet enfant du Burkina, a marqué de son emprunte toute la vallée. Cette capacité d'intégration, cette soif d'aller de l'avant, cette simplicité font d'Alfred quelqu'un qu'on ne peut pas oublier. Lors de son discours à la fin de la messe, il dira qu'il a quitté sa maman "au Pays" mais ici ils en a trouvé pleins d'autres. Il fera aussi quasiment une déclaration d'amour aux paroissiens en disant qu'il pourrait envisager de donner sa vie pour sauver la leur. Des propos qui arracheront une larme aux plus solides "gaillards" présents dans l'assistance.

Martin Huver fera un vibrant hommage au père de couleur, "Alfred, merci pour tout, on ne t'oubliera jamais". Le maire de Reyersviller rendra lui aussi un hommage avec beaucoup d'humour cette fois. Si j'avais eu envie d'écrire un livre sur Alfred il se nommerait "Alfred un déserteur malgré lui" ... et le livre se terminerait par "et l'ange noir s'en est allé ...". 

Muté pour des raisons d'études dans la région messine, Alfred a promis qu'il restera en contact. 

Le Fresche-theater est très fier d'avoir marqué de son emprunte au Burkina Faso, puisqu'avec le don de la saison 2014, une "maison pour tous" a vu le jour. (nous en parlerons en détail dans un futur article).

Alfred restera dans tous les esprits de tous les habitants de la vallée et pour longtemps.